Sensibles aux restrictions alimentaires que font subir certaines pathologies comme le diabète, nous utilisons des ingrédients naturels, tels le sirop d’agave, sucre de bouleau, fleur de coco, miel d’acacia… permettant de réduire l'indice glycémique des pâtisseries sans en perdre la gourmandise. Pas grave, en fait, la consistance d’un miel est directement liée à la proportion de ces deux sucres: plus un miel est liquide, plus le taux de fructose est important, et plus l’indice glycémique est bas (typiquement le miel d’acacia, IG = 30), à mettre sur vos tartines ou vos flocons d’avoine le matin. Par conséquent, par rapport au sucre, le miel a un indice glycémique plus sain (IG) : c’est un indice qui mesure l’impact négatif d’un aliment donné sur le taux de glycémie. Miel vs. sucre : nutriments et indice glycémique du miel Comme le sucre de table, le miel brut fournit des calories et contient des glucides sous forme de sucres simples (fructose, glucose et autres), de sorte que sa consommation peut provoquer des pics de glycémie. Par conséquent, plus la quantité de fructose est dans le produit, plus l'indice glycémique du miel.

Cela tient au fait que le rapport glucose/fructose diffère selon les produits. Augmentation du taux de glycémie dû au miel Le miel est composé avant tout de sucres, raison pour laquelle, on pourrait ... glycémique Miel de tilleul (chauffé) 38.5 34.6 49.2 En effet, du fait d'un indice glycémique plus faible, il a tendance à moins augmenter le taux de glycémie dans le sang, surtout pour les miels les plus riches en fructose. Le miel est le meilleur édulcorant naturel que l'on puisse utiliser pour sucrer nos plats, une sauce ou encore nos desserts.

D’après d’autres récentes recherches, le miel, surtout en vieillissant, développe des facultés pour réduire l’obésité et … L’enquête du deuxième trimestre 2013 sur la qualité des miels a été menée dans un contexte d’augmentation continue des importations et de prépondérance des miels bon marché.. L’indice glycémique d’un produit oscille de 0 à 115.Chaque miel étant différent, l’indice glycémique l’est aussi.

Pour les personnes diabétiques, la Haute Autorité de Santé préconise : Les polysaccharides et autres traces de sucres (autres sucres) sont présents à hauteur de 1,5%. Mais cela dépend surtout de vous : Si vous êtes en bonne santé, actif, et n’avez pas de tendance au diabète, le miel sera bon pour vous s’il est consommé avec parcimonie (au petit-déjeuner par exemple).

Le miel est décomposé dans le corps par des enzymes déjà présentes dans le miel, tandis que le sucre nécessite des enzymes du corps. Le miel est constitué essentiellement de sucres simples : 38 % de fructose et 31 % de glucose ; mais aussi de disaccharides : 7,5% de maltose et 1,5% de saccharose en moyenne. L’indice glycémique varie en fonction de l’aliment consommée. indice de fructose est seulement 19, et le glucose, comme indiqué plus haut, – 100 unités.

Le taux d’infractions constaté par le passé dans la filière avoisinait 42 %. LES COMPOSANT DU MIEL. Globalement, on estime que celui du miel se situe entre 55 et 60.Cependant certaines variétés ont un indice plus élevé, et d’autres plus faible.

Pour information, le taux de glycémie d’une personne non diabétique est compris entre 0,7 et 1 g/l, et ne doit pas excéder 1,4 g/l dans les deux heures qui suivent le repas. Il peut être issu de ruches domestiques ou de ruches sauvages. Ce qui est relativement modéré voire faible, et permet d’être consommé par un diabétique. Quel est l’indice glycémique du miel ? Le miel est un liquide sucré 100 % naturel, produit par les abeilles. Pour ce qui est du miel de châtaignier, il a un index glycémique avoisinant les 53 (un indice va de 0 à 100). Au contraire !

Visuellement, il est possible de différencier un miel à ig élevée d’un à ig modéré. L’indice glycémique est une échelle de 0 à 115, faite pour mesurer la vitesse de diffusion du sucre dans le sang après ingestion d’un aliment. Cela dépend du type de miel : son index glycémique peut aller de faible à élevé [9]. Le miel permet d’augmenter les performances athlétiques car il permet de maintenir un taux de glucose stable dans le sang, contrairement au sucre blanc, le corps l’absorbe beaucoup plus lentement.

Le miel peut s'avérer intéressant pour les personnes diabétiques, notamment en remplacement du sucre blanc (saccharose). Le tableau des index glycémiques, d’après le Pr Jennie Brand-Miller, considérée aujourd’hui comme la spécialiste mondiale de l’index glycémique issu du petit guide contenant l'index et la charge glycémiques de plus de 700 aliments et concocté par l'équipe de LaNutrition.fr.